Laboratoire des Interactions Moléculaires et Réactivité Chimique et Photochimique
UMR 5623

Laure Gibot, chercheuse aux IMRCP, a soutenu son HDR le 6 octobre 2020

Titulaire d’un doctorat en biologie cellulaire et moléculaire, Laure a rejoint le laboratoire des IMRCP en octobre 2018, dans l’équipe IDeAS. Deux plus tard, elle soutient son habilitation à diriger des recherches (HDR) sur le thème de « L’ingénierie tissulaire comme outil pour comprendre et améliorer la délivrance de molécules thérapeutiques à l’échelle du tissu », qu’elle a préparée en cette période si particulière.

L’objectif de ses travaux de recherche est une meilleure compréhension des mécanismes et de l’efficacité de transfert des molécules-médicaments par vectorisation physique (électroporation) ou chimique (nanovecteurs polymères) à l’échelle tissulaire dans un contexte cutané et/ou tumoral. Le point original soulevé par les résultats et la discussion est l’importance de s’intéresser à l’effet intrinsèque du vecteur (per se), à savoir le champ électrique seul dans le cas de l’électroporation, et des polymères eux-mêmes dans le cas de la vectorisation chimique.

Composé de biologistes, chimistes et physiciens, le jury a salué la pluridisciplinarité de ses travaux et leur potentiel translationnel.

Félicitations à Laure !

2020 IMRCP