Laboratoire des Interactions Moléculaires et Réactivité Chimique et Photochimique
UMR 5623

Seminar by Boris Eyheraguibel / Institut de chimie de Clermont-Ferrand

Monday 17th September 2018 - 2 pm - Maroni room / MHT

Boris Eyheraguibel, researcher at the Institut de chimie de Clermont-Ferrand will give a talk about: De macro à nano : développement d’outils analytiques pour suivre la fragmentation et la biodégradation des plastiques

Les préoccupations environnementales concernant l’origine et le devenir des micro-plastiques ont amené les scientifiques à développer de nombreuses méthodes analytiques pour surveiller cette pollution spécifique. Les méthodes d'échantillonnage, d'extraction ou d'identification des débris plastiques sont aujourd’hui d'une importance majeure pour détecter, caractériser et quantifier leur présence dans l'environnement. En revanche, leur devenir ultime reste encore peu connu. La biodégradation des polymères est généralement évaluée par la mesure indirecte de l'activité microbienne (émission de CO2) ou la perte des propriétés physiques ou chimiques du polymère, ce qui donne peu d'informations sur la taille et la structure chimique des molécules pouvant être biodégradées. Il est pourtant établi qu’une étape de fragmentation, transformant les microparticules en nanoparticules, est nécessaire pour fournir des composés de faible poids moléculaire pouvant être assimilés par les microorganismes. Afin de comprendre la spécificité et l'efficacité des processus de biodégradation, nous avons développé des techniques de spectrométrie de masse et de spectroscopie RMN pour caractériser, à l'échelle nanométrique, les produits de fragmentation (oligomères) de divers polymères vieillis artificiellement. Les résultats fournissent des données qualitatives et quantitatives permettant d'identifier et de trier des mélanges complexes d'oligomères de faible poids moléculaire. Cette approche analytique est utilisée pour évaluer les modifications de la composition des oligomères avant et après incubation avec des micro-organismes. Elle permet de comprendre l’impact des propriétés physico-chimiques des oligomères sur leur biodégradation.

2018 IMRCP